Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

S'île me pouvait

  S’île me pouvait venter une langue une langue soi-faisante à moi naissante elle effet de miroirs confortables serait où se délasse celui qui l’invente sans souci  hêtre à l’ombre ou un compris libéré pouvant soulafiler silver tout à son gré Point de virgule dans ce jardin décloisonné parenthèse déponctuée  qui rend aux lisants un temps lisse à lui le rythme de ce lit au son du je Pleut-il se placer des choses l’or qu’on écoute et qui goutte qu’on regarde et l’on garde ou laisse prise à la rêve et rire quitte-à-quitté l’esprit  S'île me pouvait souffler une langue J'ai non ce oui

Derniers articles

Mille et une

Où ça ?

Un manteau de plumes

Sous mes pieds

Tremblements de terre

Etrange ecoute

Eternel dimanche

Autre tempo

La cave est pleine

Contrepoint